Cette affirmation fait bondir et pourtant elle est juste vraie. Malgré les envies légitimes des militants de marquer une différence avec l'UMP, l'UDI n'aura pas de candidat à l'élection présidentielle. Ce n'est pas une question de volonté, il s'agit d'une question d'intérêt pour la marque UDI. Il y aura une primaire à droite où s'opposeront au moins deux candidats de poids : Alain Juppé et Nicolas Sarkozy.

Lors de cet avant premier tour, les électeurs du centre et de la droite départageront les programmes et les hommes. Le Modem, par la voix de François Bayrou, s'est déjà positionné. Les UDI se positionneront à leur tour (sachant que logiquement ils soutiendront Alain Juppé car F.Bayrou). Une fois que l'on a joué à la primaire, il n'est pas question de faire un coup de visibilité au premier tour de la présidentielle surtout que …

En 2017, on peut être assuré que Marine Le Pen fera planer un risque de 21 avril ou de 21 avril à l'envers. Ainsi, nous assisterons à un vote utile qui fera que les candidats de l'UMP et du PS (il s'agira en 2017 des deux formations politiques majeures avec le FN) feront le plein de voix et siphonnant les candidats issus des autres structures. Comme disait Jean-Christophe Lagarde, «0% pour un fromage, c'est bon pour la santé. Mais dans un sondage présidentiel, c'est inquiétant!». Un mauvais score de l'UDI serait mortel pour un jeune parti et les députés n'auraient sûrement pas le soutien de la droite lors des législatives.

Personne ne prendra ce risque. Personne. On a bien vu ce que cela donnait pour le MODEM qui a perdu tous ces grands élus et qui est même devenu UDI-dépendant lors des dernières élections (la réciproque pourrait aussi être vraie).

On peut bâtir un parti durable sans mener des combats perdus d'avance mais on ne peut conquérir en étant kamikaze.

Il n'y aura pas de candidat UDI à la présidentielle de 2017
Retour à l'accueil