La gauche et la droite ont un point commun. Les partis traditionnels font évoluer leur programme. Ils les rendent plus sexy. D’un côté, on peut les féliciter de tirer les enseignements du mois d’avril. De l’autre, on peut se demander pourquoi les programmes tant défendus hier parce que les « meilleurs pour la France » sont devenus en quelques jours moins bons pour notre pays. Mon épouse me dirait encore que les politiques manquent de cohérence et qu’ils ne pensent qu’à se faire réélire.

 

Il faut dire que les candidats à la Présidentielle étaient indéboulonnables car issus des primaires et qu’avec leur programme, ils avaient récolté des millions de voix. Combien de fois a-t-on entendu l’argument à droite pour justifier le soutien à François Fillon malgré les affaires ? Donc le vote des primaires n’est plus un totem et le choix des sympathisants n’est plus si important. Sympa pour eux…

 

Alors que Macron a incarné le renouvellement des hommes et des méthodes (on verra si cela perdure dans le temps), les vieux partis politiques réitèrent les us et coutumes. Cela peut fonctionner mais n’oublions pas que les partis traditionnels ne pourront plus s’appuyer sur la notoriété des barons locaux cumulards connus localement.

 

Alors LR et le PS auront-ils eu raison de changer leurs programmes ou est-ce que les Français donneront une majorité à Emmanuel Macron ? Réponse le 18 juin !

 

Retour à l'accueil