carte-electorale-2007.jpgLes sondages se suivent et se ressemblent. Parmi les 15 candidats déclarés, 10 sont très régulièrement en dessous de 2 %, voire en dessous de 1% et ne se partage que 7 à 8 %. Qu’est-ce qui explique ce phénomène ? Le Front National permet aux deux grands partis de jouer la carte du vote utile ce qui vampirise les autres partis. Il y a aussi un désintérêt de la politique qui conduit les citoyens à ne pas voter pour des idées mais contre un homme.
 
Des chaines de mauvais goûts et rarement justifiées fleurissent pour critiquer le train de vie de l’un ou l’autre des candidats. Mais par contre, les débats sur les projets, les débats sur les idées n’existent pas. Il faut dire que le président sortant n’étant pas encore candidat, le débat ne peut se faire que sur le bilan. D’ailleurs, la position de Nicolas Sarkozy est plutôt confortable dans ce timing car l’UMP se retrouve dans l’attaque incessante (le mauvais rôle) et passera à la proposition (le bon rôle) à quelques semaines du scrutin et le PS fera l’inverse.
 
Il est donc possible que tous les petits candidats ne passent l’épreuve des 500 signatures tout comme Marine Le Pen. Est-ce du bluff ? Est-ce la peur de la part de certains maires d’être catalogués ? Rappelons qu’en 2007, Jean-Marie Le Pen ne présente que 507 signatures (peut-être en avait-il sous le coude) alors que lors de l’élection précédente (2002), il avait atteint le second tour. Entre 2007 et 2012, le FN a perdu 38 conseillers régionaux et 4 députés européens. Il est vrai que les témoignages de maires ayant apporté leur signature, pas leur soutien, au FN en 2002 et en 2007 ne sont guère encourageants.
 
Résultat, nous pourrions avoir une présidentielle à 4 (Bayrou, Hollande, Mélenchon et Sarkozy). Nous serions alors sur l’hyperpersonnalisation et moins sur les projets. Cela respecterait la loi mais pas forcément l'esprit de la démocratie et du pluralisme. Tous les  candidats sont porteurs d’idées qui méritent d’être entendues et écoutées. Hervé Morin porte un projet pour la France, pour les Français qui regorgent de pleins de bonnes idées. Cette lutte pour des valeurs et non pour un poste est vraiment louable.
Retour à l'accueil