Alors soyons clairs. Qu’une amende pour stationnement gênant augmente d’une vingtaine d’euros ne me choque pas. Les conducteurs ne doivent pas se garer n’importe comment et ne doivent pas nuire à la circulation (soit des piétons soit routière). Mais le problème réside dans un fait simple: aujourd’hui la démarche de réévaluer le montant de l’amende n’est engagée que pour trouver des financements supplémentaires et non pour répondre à une problématique.

 

 

Le débat sur la taxation du diésel est intervenu lui aussi dans une démarche de rentrées fiscales et non de santé publique. Les automobilistes ont des raisons de se sentir mal-aimés. Ils ont des raisons de croire que le gouvernement ne les voit que comme des vaches à lait fiscal. Mais cela ne peut et ne doit durer. Avoir une voiture est une obligation pour des millions de Français et pour des milliers de Franciliens pour se déplacer, pour aller au travail. Il est dommage qu’un moyen de locomotion qui est une porte vers l’emploi soit devenu une porte d’accès vers le portefeuille des Français.  

folie.gifLa semaine dernière, c’était la hausse du prix du gasoil qui était évoquée. Cette semaine, c’est la hausse du prix des PV (doublement de l’amende) pour stationnement gênant qui est mise sur la table. Le gouvernement donne l’impression d’en vouloir aux automobilistes ou du moins à leur argent. Les automobilistes sont-ils vraiment des privilégiés ?

Retour à l'accueil