229970C-Double_Face_colpor.jpgAprès les tueries signées Mohammed Merah, les arrestations se succèdent par vague. Il est logique que la police, pointée du doigt dans l’affaire de Toulouse, réagisse. Par contre, il y a un phénomène agaçant : la sur-médiatisation des arrestations. En effet, à Roubaix, il y avait quasiment autant de journalistes que de policiers pour interpeller un homme dans son immeuble à 6h du matin.
 
C’est tout de même étrange de voir des journalistes se lever si tôt (en général, ils sont plutôt du soir) et se retrouver comme par hasard devant l’immeuble que va investir la police. Soit la police est un vrai gruyère et tout se sait, ce qui implique que les potentiels malfaiteurs peuvent quitter avant intervention, soit les journalistes ont été mis au courant volontairement pour médiatiser ces arrestations.
 
Ainsi, les personnes, qui cherchent à médiatiser ces arrestations, instrumentalisent le travail de la police. Est-ce pour envoyer un message à tous les hommes et à toutes les femmes qui porteraient un message contraire aux valeurs de la république ? Est-ce pour envoyer un message à tous ceux qui voient les musulmans comme un problème ? Est-ce pour motiver certains à se venger ?
 
La police fait son travail et c’est tant mieux mais il est dangereux de médiatiser chaque arrestation. D’ailleurs, pourquoi seules les arrestations liées à cette affaire sont médiatisées ? Cela participe à la confusion entre le monde musulman et quelques fous qui cherchent un prétexte pour leurs actes.
 
Ce n’est pas en excluant les musulmans que l’on arrivera à vivre dans une société apaisée, unie et forte.
 
Retour à l'accueil