plume.gifQue les leaders et les militants UDI s’étonnent fortement des sorties successives de François Fillon, cela n’est pas étonnant. Nous n’avons jamais mis le PS et le FN sur le même plan. Nous continuerons à combattre le FN même si le vote pour la gauche, en cas de second tour gauche - FN, n’est pas un acte habituel. Par contre, que les leaders de l’UMP fassent tour à tour un feu de barrage nourri contre l’ancien premier ministre me semble plus curieux.

 

En effet, lorsque l’UMP crée la consigne du « ni-ni », donc ni PS ni FN, c’est bien qu’elle met les deux partis au même niveau. C’est ce qu’a fait François Fillon. La différence réside dans la suite : la ligne de l’UMP dit : ne faites pas de choix entre les deux. Cette position m’a toujours étonné surtout venant de responsables politiques. Peut-on vraiment se laver les mains d’un scrutin et appeler à l’abstention ? Par contre, François Fillon dit : faites un choix et votez pour le moins sectaire (sous-entendu, vous pouvez voter FN au cas où). Là, l’homme politique appelle à choisir (selon lui) entre la peste et le choléra. La différence est seulement là.

 

Donc quand on entend les pontes de l’UMP s’offusquer, il y a de quoi s’étonner. Il s'agit seulement d'une autre façon d'acter la mise en égalité entre le PS et le FN. Par contre, les militants de l’UMP sont beaucoup plus partagés et tous n’accablent pas François Fillon, bien au contraire ...

 

Par contre, toutes les personnes de droite qui ne se retrouvent ni dans la droite populaire, ni dans la droite forte (les deux courants qui gagnent la bataille des idées à l’UMP), sont évidemment les bienvenues à l’UDI où à aucun moment nous n’accepterons un accord avec le FN qui ne partagent pas nos valeurs !

Retour à l'accueil