folie.gifC’est juste hallucinant. Ils se considèrent comme adversaires alors qu’ils devraient être partenaires. Comment peut-on dire à AccelorMittal qui emploie 20 000 personnes en France, que l’entreprise n’est pas la bienvenue sur le territoire ? Quel message envoie-t-on aux entrepreneurs, aux investisseurs ? Le pire dans tout cela, c’est que derrière le « on » se cache le gouvernement et Arnaud Montebourg, le fameux ministre du redressement productif.

 

Ce n’est pas parce que l’UMP occupe la scène médiatique que le gouvernement doit chercher à refaire parler de lui en attaquant les entreprises. Il n’est pas nécessaire de jouer à celui qui sera le plus pathétique pour être repris dans les médias. Quelle image donne-t-on de la France à l’heure où l’on demande à un fond libyen de reprendre Pétroplus ? Arnaud Montebourg se rend-il compte de l’impact de ses propos ?

 

Alors que les Restos du Cœur ouvrent leur 28ème campagne avec des chiffres de bénéficiaires toujours en hausse, alors que Michel Sapin, ministre du travail et de l’emploi, annonce que les chiffres du chômage seront encore en augmentation, le ministre de l’industrie est contre les entreprises et donc contre l’emploi. N’oublions pas que derrière ces chiffres il y a des hommes et des femmes en souffrance.

 

Ce n’est parce que le ministre vit une séparation que la France doit aussi se séparer des investisseurs. 

Retour à l'accueil