carte-electorale-2007.jpgHormis le club des 4 (Bayrou, Hollande, Le Pen et Sarkozy), les autres candidats ont beaucoup de mal à décoller dans les sondages. Même le médiatique bateleur Jean-Luc Mélenchon n’arrive plus à hausser ses scores dans les sondages. La bonne tenue de Marine Le Pen dans les sondages amènent déjà les réflexions sur le vote utile (à gauche et à droite) alors que le manque d’appétence créée par le rejeté Nicolas Sarkozy et l’apathique François Hollande favorise la montée d’un François Bayrou d’une obscure clarté.

Pourtant la France est diverse et mérite que l’on ne limite pas le débat aux 4 puissants. Les petits candidats méritent aussi d’être entendus. Eva Joly, dont la candidature semble être biodégradable à court terme, a un discours qui est original et que les Français peuvent apprécier tout comme le discours de Frédéric Nihous ou celui de Philippe Poutou.

Chaque candidature, à partir du moment où des idées sont développées, apporte à la démocratie. Ceux ou celles qui sont bas dans les sondages mais qui persévèrent sont estimables. Ils ont le courage de continuer malgré les moqueries, malgré les risques de disparition de la scène politique. Les « petits » candidats ont au moins autant de mérite que le quatuor dont personne ne connait le programme.

Retour à l'accueil