justice-balance.jpgParmi les arguments régulièrement avancés par les antimusulmans, il y a le fameux : « chez eux, ils rejettent les autres religions ». Pour une fois, l’actualité donne une certaine résonnance à ces propos. Le ministère de l’intérieur saoudien vient d’annoncer que "Les résidents non musulmans dans le pays doivent respecter les sentiments des musulmans en s'abstenant de manger, boire ou fumer sur les places publiques, dans la rue ou sur le lieu de travail". "Les contrevenants feront l'objet de mesures radicales, dont la rupture du contrat de travail et l'expulsion du royaume".
 
Le message a le mérite d’être clair. Il faut dire que l’Arabie Saoudite n’est pas un pays pionnier en matière d’ouverture. C’est un pays où l’on est libre d’exercer son culte à partir du moment où l’on est musulman. Sinon, il faut faire attention. Les femmes aussi connaissent quelques difficultés. Elles ne peuvent voter aux élections municipales que depuis le 25 septembre 2011 et la séparation des sexes est de vigueur.
 
A la limite, cela regarde l’Arabie Saoudite et seulement l’Arabie Saoudite. Ce n’est pas la vision d’occidentale qui doit s’imposer à un pays qui a une culture différente même si certaines choses choquent. Par contre, il est certain que les antimusulmans vont se faire un plaisir de dire que la France n’a pas à accueillir des musulmans vu qu’eux n’acceptent pas les autres religions.
 
Comparaison n’est pas raison. Si « le royaume d'Arabie Saoudite est un État souverain arabe islamique avec l'islam comme sa religion (article 1 de sa loi fondamentale) », la France est une république laïque, ce qui garantit « une liberté de conscience » et le « libre exercice des cultes ». En contrepartie, « la République ne reconnait, ne salarie, ni subventionne aucun culte » (loi du 9 décembre 1905). Ainsi nous ne pouvons mettre sur le même plan les deux pays.
 
Il est dommage que la décision de l’Arabie Saoudite fasse le jeu des extrêmes. Aucune religion ne devrait être perçue comme exclusive et intolérante.
Retour à l'accueil