drapeau-20europe-20et-20carte.jpgExaspérant. Cela devient insupportable. Le PS prend des accents frontistes en s’attaquant à l’Europe. L’idée est simple : se dédouaner. Le gouvernement, qui a tous les pouvoirs en France, a trouvé le bouc émissaire parfait : l’Union Européenne. Institution lointaine pour les Français, elle est accusée de tous les maux pour cacher les échecs et les errements des politiques.
 
Ce n’est pas rare d’entendre un maire se défausser sur le conseil général, sur le conseil régional ou sur le gouvernement (quand l’un des trois n’est pas de son bord politique). Là, le gouvernement fait de même sur l’Europe. Résultat, les électeurs ont une image délétère de collectivités territoriales et de l’Europe. A chaque fois qu’un élu se défausse, il critique une institution qu’il dévalorise. Il ne faut donc pas s’étonner si les Français ne croient plus aux institutions et aux personnes qui les représentent.
 
Le FN prospère aussi sur le rejet de l’Europe. Pire, le parti de la famille Le Pen dit aux Français : « dormez tranquilles braves gens, tous vos problèmes seront résolus quand nous sortirons de l’Europe ». Comme si c’était de la faute de l’Europe si depuis Raymond Barre aucun gouvernement français n’a présenté un budget à l’équilibre. Comme si c’était de la faute de l’Europe si en terme de durée de travail (soit dans la semaine soit en terme d’année travaillées), nous avançons à contre courant. Comme si c’était de la faute de l’Europe si la France a un coût du travail si élevé qui fait que nos agriculteurs ne peuvent même pas rivaliser avec les produits importés d’Europe (Allemagne ou Espagne par exemple).
 
Le FN dit aux Français qu’ils ne sont responsables de rien, que l’on abuse d’eux et que le jour où Marine Le Pen sera au pouvoir, il n’y aura plus de chômage, plus de déficit, plus d’insécurité comme par magie. Qui y croit ? Ceux qui ont l’impression de se faire essorer par le système, ceux qui ont l’impression d’être les vaches à lait mais si le FN était sérieux, il reconnaitrait que la sortie de l’Europe créerait un électrochoc d’une violence inouïe.
 
Europe, passons un pacte : change pour devenir plus concrète, plus fédérale et nous te protégerons de tous les politiques qui essayent de se refaire une virginité sur ton dos !
Retour à l'accueil