Logo UDIL’été est une période propice à la remise en question. Certains se nourrissent de certitudes inébranlables reposant sur des aprioris et des préjugés. D’autres prennent le temps de s’interroger, de faire le point. Faisons ensemble le bilan de cette année scolaire allant de septembre 2012 à juillet 2013.

 

En juin 2012, à l’initiative de Jean-Louis Borloo se crée le groupe parlementaire UDI. En quelques mois, l’UDI est devenu un vrai parti politique. Le 21 octobre 2012 se tient l’assemblée constituante qui donne naissance au parti politique. Lors que tous les membres se retrouvent derrière un leader et adhèrent pour un homme ou une femme, il est facile de créer une symbiose. Ce n’est pas le cas de l’UDI qui s’est créée en regroupant de nombreux partis. Pour autant, chacun a su mettre son égo de côté et tout le monde a vraiment œuvré pour la réussite du parti.

 

 

Il est compliqué de se structurer. Pourtant la quasi-totalité des départements ont réussi à tenir sans souci des élections internes. D’autres, les ont repoussées à la rentrée afin de s’assurer de construire sur des bases solides. Il faut dire que beaucoup ont vu dans la création de l’UDI une opportunité. Il est donc nécessaire de s’assurer que nous partageons tous les mêmes valeurs avec les nouveaux arrivants.

 

 

Pour faire un parti, il faut des valeurs. Non seulement l’UDI a établi un programme, un nouveau cap mais en plus elle a institué un contre gouvernement. Cela permet de n’oublier aucun sujet.

 

 

Pour faire un parti, il faut des valeurs et une ligne de conduite. Les propos de Gilles Bourdouleix ont eu au moins une utilité : ils ont montré que l’UDI sait être réactive et sans concession lorsque l’on transgresse les règles internes. De plus, il a clairement été annoncé que celui, ou celle, qui ne respecterait pas les consignes lors des prochaines élections serait suspendu puis auditionné par l’instance en charge des sanctions et de la vie interne.

 

 

Pour faire un parti, il faut des valeurs, une ligne de conduite et des candidats. L’UDI a déjà investi de nombreux candidats qui porteront ses couleurs en 2014 aux municipales et prévoit de se présenter aux élections européennes.

 

Pour faire un parti, il faut des valeurs, une ligne de conduite, des candidats et des militants. De nombreux élus ont rejoint le parti (soit en adhésion directe soit par un parti adhérent). Une élection législative partielle a même été gagnée. Des citoyens ont aussi franchi le seuil du parti pour s’investir et pour défendre des valeurs humanistes, libérales, écologiques et européennes.



En une année, du chemin a été réalisé. En une année, l’UDI est passée d’un groupe politique d’une vingtaine de député à un parti regroupant 50000 personnes. Même si certains souhaiteraient que cela aillent plus vite, il faut bien voir où l’on est arrivé en une année.

 

Le mieux dans tout cela, c’est ce qu’il nous reste à faire et ce que nous ferons pour les Français.

Retour à l'accueil