logo_udi.pngIci et là, les journalistes s’inquiètent de l’absence de Jean-Louis Borloo. L’UDI peut-elle vivre sans le député du Nord ? C’est adorable de s’inquiéter pour le parti mais il n’y a pas lieu de se couper les cheveux en 8. Jean-Louis Borloo se remet tranquillement et en attendant l’UDI continue d’exister. L’ensemble de l’équipe dirigeante sillonne la France d’Est en Ouest et du Nord au Sud pour apporter son soutien aux candidats. 

 

Alors bien sûr, le travail avec le MoDem au sein de l’ «alternative » n’est pas tout repos étant donné que le MoDem a pour ligne politique l’absence de ligne politique mais petit à petit les situations étranges se règlent. Parfois, il y aura des anomalies et cela sera à ne pas oublier. Mais au final l’UDI va bien. 

 

Certains parlent de la guerre des égos mais quel est le parti où, de temps en temps, les égos ne se chauffent pas un peu ? Heureusement que les leaders de l’UDI se battent pour être dans les médias. Merci à eux de porter la voix de nos idées. 

 

Bien sûr, les municipales créent quelques remous surtout lorsque vient le temps des négociations entre partis. Paris a cristallisé l’attention avec des désaccords réels mais quelle est la structure où les personnes sont toujours d’accords à 100 % ? Même dans un couple, on ne peut pas être toujours d’accord avec son conjoint. Paris ne résume pas la France. Ailleurs, cela s’est globalement bien passé et cela continue ainsi avec des ajustements à la marge dus à la jeunesse du parti.

 

Oui l’UDI va bien et l’UDI va le prouver lors des prochaines élections. 

Retour à l'accueil