orange.jpgComme les deux candidats du PS et de l’UMP ne séduisent pas, le Béarnais grimpe dans les sondages.  Le positionnement médiatique y est pour beaucoup mais qu’en est-il vraiment ? Le leader orange a annoncé qu’il donnerait en cas de non-présence au second tour une consigne de vote. Dira-t-il qu’il s’allie aux PS et à ses proches ou choisira-t-il de s’unir avec le président actuel après l’avoir vilipendé pendant 5 ans.

 

Le PS a déjà passé des accords électoraux avec les Verts qui ont des idées vraiment différentes des centristes (comme par exemple sur le nucléaire ou sur les 32 heures). François Hollande ira-t-il jusqu’à trahir ses alliés nationaux et locaux ? François Bayrou ira-t-il jusqu’à renier ses idées ? Il y a donc fort à parier qu’il n’y aura pas d’accord PS – Modem au second tour de la présidentielle sauf si François Bayrou élimine François Hollande. Mais peut-il y avoir un accord UMP – Modem ?

 

En réalité, François Bayrou en réalisant un-choix se permet de récupérer les voix d’un camp comme de l’autre en cas de présence au second tour. C’est un choix purement électoraliste. Malin le François. Mais n’a-t-on pas besoin d’un président qui assume ses idées, ses alliances ? Nous verrons quand le PS et François Hollande feront vraiment campagne si la remontée de François Bayrou dans les sondages perdure.  

 

C'est tout de même inquiétant de voir qu'aucun candidat n'arrive réellement à provoquer un désir. Est-ce la période économique ou le pragmatisme ?

Retour à l'accueil