planisphere.jpgCela fait 3 nuits de suite que l’Ile de la Réunion connait des heurts entre jeunes et forces de l’ordre. La raison évoquée est « la vie chère ». C’est triste car ne justifie la violence mais nous devons quand même constater que l’Etat via le préfet donne raison aux casseurs en ouvrant des négociations pour faire baisser certains prix. N’aurait-on pas pu éviter de tels affrontements ?
 
Premièrement, il faut expliquer que la vie dans les iles est plus chère qu’en métropole. Les produits sont importés et donc le coût de transports pèse fortement (et de plus en plus avec l’augmentation des prix du pétrole). Deuxièmement, le taux de chômage est énorme. Quasiment 1 actif sur 3 est au chômage. C’est juste énorme.
 
Troisièmement, plusieurs candidats parlent de réduire drastiquement les niches fiscales. Or parmi celles-ci, certaines permettent l’investissement défiscalisé dans les iles (le Girardin par exemple). Si ces mesures deviennent moins intéressantes, les particuliers métropolitains n’investiront plus en Outre Mer et des emplois risquent de disparaitre. Rappelons que si les gouvernements successifs ont créé des niches fiscales, c’est pour doper l’emploi dans certains domaines d’activités (service à la personne par exemple) ou dans certaines régions (DOM TOM ou en ruralité par exemple). Donc c’est bien de vouloir faire le point sur l’efficience de certaines mesures mais il est nécessaire avant de faire preuve de mesure dans les décisions qui seront prises.
Retour à l'accueil