demagogie.jpgLa porte-parole du gouvernement a délivré un message extraordinaire. D’après elle, on peut sauver notre système de retraite sans toucher ni aux pensions, ni à la durée de cotisation, ni aux cotisations. Le gouvernement va sûrement frotter la lampe magique et espérer qu’un bon génie vienne combler les déficits. A moins de parier sur une épidémie qui ferait chuter le nombre de retraités, le gouvernement va devoir prendre un compte l’augmentation continue du nombre de pensionnaires surtout si la durée de vie continue de s’allonger.
 
 
Honnêtement, nous prend-on pour des imbéciles ? Peut-on faire croire aux Français que l’on va équilibrer un régime sans toucher aux dépenses ou aux recettes ? Si le gouvernement en est persuadé, je suis inquiet pour les finances du pays. Alors évidemment, il peut y avoir d’autres sources de financement, comme un nouvel impôt ou une nouvelle taxe mais cela déconnecterait totalement le prélèvement de la finalité.
 
 
Bien sûr, il y a des propositions comme la retraite à la carte ou la retraite à point mais celles-ci protègent plus l’individu et n’offrent aucune garantie d’équilibre financier. D’ailleurs, si elles apportaient des garanties, cela passerait soit par des cotisations plus importantes pour certains soit par une baisse des pensions pour d’autres soit les deux.
 
 
Au lieu de vendre du rêve puis de désenchanter, il serait bon pour une fois que le gouvernement explique la réalité et prépare les Français à la dureté de la situation.
 
 
Retour à l'accueil