finance.jpgL’idée est lancée et sur la table du conseil des ministres. Attention, cela va faire mal. Le gouvernement s’interroge sur le fait de taxer encore plus le diesel. Officiellement, c’est pour l’environnement même si la ministre de l’environnement a clairement dit que les vrais pollueurs étaient les vieux moteurs diesel. Mais est-ce une bonne idée que d’attaquer le portefeuille des Français ?

 

Les précédents gouvernements avaient lutté contre la circulation de vieilles voitures polluantes en valorisant l’achat de nouvelles voitures plus propres (bonus – malus, prime à la casse). Là, on a un gouvernement qui va s’attaquer non seulement aux possesseurs de véhicules diesel (2/3 des automobilistes) mais aussi aux constructeurs français (surtout PSA) qui se sont spécialisés dans les moteurs diesel économiques car peu consommateurs de carburant et dans les moteurs hydrides diesel.

 

Sous couvert de protéger l’environnement, le gouvernement vise surtout des rentrées fiscales qui sont conséquentes (plusieurs milliards d’euros). Le développement durable ne doit pas se résumer à des punitions fiscales. Les automobilistes les plus désavantagés, obligés de rouler dans de vieilles voitures parce que sans ressources pour s'offrir une voiture plus récente vont devoir non seulement éviter Paris (merci Delanoë) mais en plus devoir payer encore plus.

 

 

Retour à l'accueil