229970C-Double_Face_colpor.jpg Etre élu n’est plus une vocation, c’est devenu une pénitence, un calvaire que l’on n’oserait même plus souhaiter à son pire ennemi. Sérieusement, les élus ont une image de plus en plus mauvaise. Le gouvernement et le PS ont trouvé la solution à tous les problèmes. Ils veulent demander aux parlementaires de ne plus exercer d’activités professionnelles durant leur mandat.

 

 

C’est la fausse bonne idée par excellence. Est-ce que les parlementaires ne subiront plus les assauts des lobbys s’ils ne sont plus avocats d’affaire ? Non. Est-ce que des montages financiers conduisant à l’ouverture de compte en Suisse seront impossible ? Non. Est-ce que cela empêchera les entreprises pharmaceutiques de contacter les anciens médecins ? Non. Alors quelles seront les conséquences d’une telle loi ?

 

 

Les fonctionnaires continueront d’être candidat et lorsqu’ils seront élus, ils se mettront en disponibilité comme ils le font aujourd’hui. Par contre, les employés ne risqueront plus de perdre leur job pour un mandat. Ils ne risqueront plus de se retrouver au chômage après une défaite électorale. Les professions libérales ne peuvent arrêter de traiter des clients ou des patients parce que potentiellement elles pourraient être élues plus tard. Ce serait totalement contre-productif. Alors que l’on reproche aux hommes politiques d’être trop coupés de la réalité, nous aurions un parlement composé uniquement de retraités et de fonctionnaires. Est-ce vraiment représentatif de la France ?

 

 

Créer des lois ne doit pas être un leitmotiv, ni une réaction à un fait divers. Une loi doit être provoquée par une réflexion concertée. Si l’on veut que les Français ne se sentent vraiment plus représentés par leurs élus alors allons au bout de la démarche et réservons les élections aux fonctionnaires, puis seulement à ceux de catégorie A, puis seulement à ceux qui ont fait l’ENA.

 

 

La politique est une chose trop sérieuse pour être réfléchie sur un coin de table pendant une crise institutionnelle. Trouver des solutions aux problèmes des Français est la priorité. Prendre des décisions à chaud est une stupidité !

Retour à l'accueil