Solidarite.jpgSocialistes et verts s’étripent avec une énergie nucléaire à propos de Flamanville. Dans un ultimatum savamment incohérent, Europe Ecologie et sa candidate, imposent aux socialistes l’arrêt de la construction de l’EPR et préparent l’arrivée de Cécile Duflot dans une circonscription peu perdable à Paris. Outre le fait que l’on abandonnerait une construction bien entamée qui nous obligerait à relancer des centrales à charbon et à pétrole (c’est bon pour l’environnement le CO2), les verts veulent voir leur patronne prendre place à l’Assemblée Nationale.

Or le méchant François Hollande a affirmé qu’il irait au bout de l’EPR donc les verts boudent et ont suspendu les négociations. Cela augure de bonnes relations en cas de cohabitation au sein d’un même gouvernement. Question : est-ce que l’envie de voir Cécile Duflot à l’assemblée nationale sera plus forte que le désir d’en finir avec l’EPR ou est-ce que les Verts vont aller au bout de leur démarche et se présenter contre les socialistes ?

Dans la famille « alliances en danger », on peut s’interroger sur la sortie médiatique d’Yves Jégo et sur ses écrits. Il a tout de même signé un acte de décès, celui de l’ARES « L’ARES est morte avant d’avoir vécu. » Vous retrouverez cette sortie sur le blog d’Yves Jégo ou sur le site de la fédération Parti Radical de Seine-et-Marne.

Etrangement, hormis Yves Jégo, personne n’est au courant de la disparition de l’Alliance. Espérons que cette annonce prématurée aura au moins réussi à assurer une non-candidature de l’UMP face à Yves Jégo en 2012. Maintenant, il reste à voir si l’alliance des centres est réalisable et l’échéance à laquelle elle opérera.

 

Sera-t-on capable un jour de travailler pour le bien commun et non pour l'intérêt personnel ?

Retour à l'accueil