plume.gifMa démarche est pour le moins étrange et pourtant elle me semble nécessaire. Une minorité visible de nos élus a dérapé. Entre les affaires politico-judiciaires et le comportement pathétique de leaders politiques, il y a de quoi s’interroger. Le sentiment de répulsion généré est fort. Nous le constatons sur les marchés et même au sein de nos familles. Combien de fois ai-je entendu : Pierre, si tu veux percer, il faudra que tu deviennes comme tous les autres, pourris ? Trop, Beaucoup trop.

 

La politique ne peut se résumer à des simples affaires d’argent, de mœurs, à des combats télévisés de cour d’école dans des enceintes luxueuses. Non, c’est un domaine beaucoup plus vaste où s’affrontent des hommes et des femmes qui recherchent l’amélioration de la société même si le cheminement pour y arriver est différent.

 

 

Tous pourris ? Evidemment non. La majorité des élus sont bénévoles et tout comme les militants, ils investissent temps et argent pour leurs idées.

soit volontairement soit par omission.

Tous pourris ? Si on le croit, il faut alors se présenter pour changer la donne ou alors accepter la situation sans se plaindre. En effet, si l’on choisit de n’être que spectateur de la vie locale et publique en refusant de devenir acteur, on perd sa légitimité pour critiquer.

 

 

La recherche de solutions est logiquement le moteur de tous engagements. L’amélioration du quotidien et la préparation de l’avenir sont les leitmotivs qui habitent les élus même si certains donnent l’impression de plus s’intéresser à leur quotidien et à leur futur. Le changement et la moralisation ne viendront pas par une simple loi gadget ou par des présentations futiles de patrimoine mais bien par l’émergence d’une nouvelle génération d’élus. D’ailleurs plus que le cumul des mandats simultanés, il faut absolument combattre les mandats successifs ! Il n’est pas bon que des élus exercent la même fonction depuis plus de trente ans qu’ils soient maires ou députés.

 

 

Si vous estimez que les Français n’ont pas les élus qu’ils méritent alors chaussez les baskets, allez à la rencontre des Français, investissez-vous et changez les choses. Ce n’est pas en médisant, en s’abstenant ou en votant pour les partis qui se nourrissent des échecs que l’on changera les choses.

 

 

L’avenir vous appartient, la vie publique n’attend que vous alors prenez-vous en main et avanti !

 

 

Tous pourris ? Les élus sont désignés par les électeurs et aussi par ceux qui préfèrent ne pas voter. Nous avons donc les dirigeants que nous voulons, que nous choisissons

Retour à l'accueil