demagogie.jpgMarine Le Pen est une femme pleine de contradiction. Elle veut ancrer son parti localement alors qu’elle-même a choisi de démissionner de son rôle de conseillère municipale. C’est mignon. Elle veut que la France quitte l’Europe alors qu’elle-même vit de l’Union Européenne étant députée européenne. Est-ce que son esprit s’embrouille ou cherche-t-elle à faire des coups électoralistes ?

 

Marine Le Pen, qui joue la carte antisystème, est une femme de ce même système qu’elle répugne officiellement. Lorsque la loi sur le non-cumul a obligé fifille Le Pen à faire un choix sur ses multiples mandats, elle a choisi de quitter celui qui ne lui offrait aucun émolument donc celui de conseillère municipale. Elle aurait pu quitter la région mais non. Où est l’ancrage local ? Maintenant, il parait que le FN s’implante localement alors que la cheftaine a, elle-même, déserté le terrain municipal.

 

Les leaders politiques français se sont souvent défaussés sur l’Europe pour faire passer les reculades ou des lois impopulaires. Aussi l’Europe, qui a surement un défaut de conception, est de moins en moins populaire donc Madame Le Pen, députée européenne, joue la carte « anti-europe ». Hormis le fait que la France n’a pas besoin de moins d’Europe mais de plus d’Europe (plus intégrée mais à moins nombreux), la carte Le Pen est juste démagogique. Si elle rejette à ce point l’Europe qu’elle démissionne au lieu de toucher des indemnités sans être très présente. Qu’elle aille au bout de ces propos mais je pense même qu’elle se représentera en 2014 pour retourner à Bruxelles.

 

Marine Le Pen peut-elle être vraiment crédible ? Bien sûr, elle se nourrit des peurs et des problèmes mais elle n’apporte aucune solution et surtout peut-on faire confiance à quelqu’un qui dit quelque chose et qui fait le contraire ?

Retour à l'accueil