Noisiel école On pourrait évidemment parler des rythmes scolaires mis en place. Mais là, ce n'est pas le cas même si en réalité ce fait divers est en réalité lié à la réforme. Après avoir rencontré l'enseignante, qui a été frappée dans sa classe, devant les enfants, ce qu'aucun élu du groupe majoritaire n'a fait, on voit la considération portée par la municipalité, je me vais vous conter l'histoire.

 

Un enfant de CP a connu un petit problème de propreté. Cela arrive. Il n'y a pas de quoi un faire tout un roman. Problème, personne n'a le droit de le nettoyer (vive les règles qui protègent tellement et qui nuisent au bon sens) et comme celui-ci ne savait pas le faire, l'école a demandé à la mère de venir. Celle-ci est entrée dans l'école sans prévenir le corps enseignant et est allé directement dans la classe et a frappé l'enseignante. 

 

Ce fait divers interpelle. Non seulement, on peut être surpris par la violence de la réaction de la mère. De même, on peut s'interroger. Comment se fait-il qu'une personne puisse entrer dans une école aussi facilement ? Dans le cas présent, une fois entrée dans l'école, la mère avait accès à la primaire et à la maternelle. On s'en sort bien au final.

 

J'ai évoqué un lien avec la réforme des rythmes scolaires. Je m'en explique. C'est un animateur de la mairie, qui, arrivé avant l'heure, a ouvert à la maman. Résultat, celle-ci a pu vagabonder dans l'école en toute tranquilité. C'est rassurant pour nos enfants...

 

C'est surement une coïncidence mais le problème touche encore le quartier du Luzard. Etrange, non ?

Retour à l'accueil