La-Marne-23-nov.-2011Couv.jpg Une fois de plus, les prières de rue font la une d'un journal départemental. Cela fait un mois que les journalistes se relaient pour vérifier qu'il y a bien un problème à Noisiel.

 

Une fois de plus, la collectivité locale n'agit pas et si une solution voit le jour alors cette dernière ne pourra honnêtement pas se féliciter de son implication.

 

C'est un peu comme à Champs-sur-Marne, quartier du Bois de Grâce, devenu un lieu courru pour l'achat de stupéfiants. Là encore, la collectivité locale n'agit pas, sauf quand les élections arrivent. 

 

 

 

 

 

 

La Marne 23 nov. 2011Page 16

Retour à l'accueil