demagogie.jpgL’affaire Cahuzac est passée. Après les grands effets d’annonces, de présentations de patrimoines tellement pauvres que l’on se dit que les politiques sont soit des menteurs soit des paniers percés, que reste-t-il ? Une loi sur la transparence est votée. Enfin, soyons clairs : cette transparence n’est pas si limpide que cela, bien au contraire !
 
Les citoyens auront le droit de consulter les déclarations de patrimoine (qui restent évidemment des simples déclarations) mais ils ne pourront en aucun cas les divulguer. Si le savoir est la seule matière qui s’accroit quand on la partage (Socrate), la transparence semble au contraire devoir se limiter aux Français qui peuvent se permettre d’aller en préfecture juste pour consulter une déclaration de patrimoine. Il s’agit d’une idée qui permet de ne pas avancer sur le sujet…
 
A coup de grandes déclarations, le gouvernement disait vouloir interdire le cumul entre certaines professions et le mandat de parlementaire. Cela paraissait fou mais il affichait la volonté de le faire. Aujourd’hui, le texte est beaucoup plus flou. Celui qui pense que « le flou » est la marque de fabrique du président Hollande n’est pas forcément dans le faux.
 
Que préférez-vous : une transparence floue, un président transparent ou un président floue ?
 
Réellement, il faut que les indemnités de frais de mandat soient taxées si elles ne sont pas dépensées ou qu'elles ne soient versées que sur justificatifs. Il faut aussi limiter le cumul des mandats et des fonctions qui n'entrent pas aujourd'hui dans les écrêtements d'émoluements. Si l'on veut vraiment agir pour la transparence, faisons le au lieu d'en parler !
Retour à l'accueil