le Parisien 29 septembreIl faut tout de même que j’explique mon allégorie  sur le mariage. En effet, lorsque l’on va se marier, on ne peut décemment pas partir avec un témoin (ou la future belle sœur). J’ai usé de cette métaphore pour illustrer l’incompréhension provoquée par les déclarations d’Yves Jégo. Alors que nous créons l’Alliance, qu’au Sénat les parlementaires ARES vont se retrouver au sein de l’Union Centriste, il est difficilement audible que le patron du Parti Radical en Seine-et-Marne ne souhaite pas travailler avec le Nouveau Centre (le parisien de Lundi 26 septembre) pour ne travailler qu’avec l’UMP.

Yves Jégo s’appuie sur les chiffres, le Nouveau Centre s’appuie sur les faits et sur la méthode. Au final, il faut que chacun se souvienne de ce qui s’est passé mais n’en fasse pas un préalable négatif car nous devons tous travailler ensemble. L’amertume d’un pari manqué ou d’une candidature jugée inopportune ne doit pas guider nos réactions.

Les Seine-et-Marnais attendent de nous que nous sachions nous battre pour eux et non devant eux. Ils attendent que l’on parle d’eux au quotidien au lieu de lire nos chamailleries dans leurs quotidiens.

Yves, tu m’as dis que tu lisais mon blog alors saches qu’il est temps que l’on se retrouve pour discuter. Il est temps que l’on prépare l’avenir en Seine-et-Marne pour que l’on puisse agir partout pour les habitants comme tu le fais dans ta commune, tout comme Gérard Ruffin à Lésigny, Franck Vernin au Mée-sur-Seine ou Denis Gayaudon à Serris.

Nous ne nous battons pas pour des postes. Ce n’est pas le sens de mon engagement alors laissons nous guider par notre ambition collective pour nos voisins, pour nos villes, pour le département.

Toutes les personnes qui veulent redonner de l’espoir aux Français et aux habitants de France sont les bienvenues dans cette aventure !


PS : Cet appel au travail constructif ne contredit pas ce que dit l’article du Parisien. Nous n’avons pas à demander pardon de nous faire marcher sur le pied. J’espère donc que nous n’aurons plus à réagir à telle attaque ou telle offense.

Retour à l'accueil