229970C-Double_Face_colpor.jpgLaissez-moi vous conter une anecdote qui a le don de m’agacer. La semaine dernière, une administrée demande une aide pour remplir un dossier de CMU – CMUC (couverture maladie universelle – couverture maladie universelle complémentaire). La personne reçoit la dame qui lui explique qu’elle sera en fin de droit CMUC fin octobre donc elle anticipe sa demande de renouvellement.
 
Pour ceux qui ne le savent pas, il s’agit de dossier à refaire tous les ans. Donc qu’elle soit en fin de droit en octobre veut simplement dire qu’elle avait fait son dossier en novembre 2012. Donc, il n’y a rien d’exceptionnel. Ce qui est plus surprenant c’est d’entendre qu’elle sait déjà que d’ici le 1er novembre, ni elle, ni son mari n’auront trouvé un travail. Cherchent-ils vraiment ?
 
Une fois le dossier CMU-CMUC rempli, l’administrée demande alors de l’aide pour un dossier RSA (Revenu de Solidarité Active). En effet son ARE (Aide au Retour à l’Emploi) se termine à la mi-septembre. Une fois le deuxième dossier rempli, l’usagère demande de lui réexpliquer comment les deux dossiers ont été remplis pour qu’elle puisse le faire elle-même la prochaine fois.
 
Cela veut dire qu’elle envisage refaire la même démarche dans un an.
 
Le système solidaire, qui est fait pour permettre à des hommes et à des femmes de rebondir en cas de pépins, est perverti. Là, on est plus dans l’assistanat. En effet, le logement social est très fortement payé par les APL, le RSA viendra en complément et les petits travaux au noir complètent les revenus.
 
Bien sûr, nous pourrions évoquer ceux qui calculent leurs droits aux chômages pour savoir s’ils doivent ou non rechercher un travail ou bien les mères déclarées célibataires parce qu’une mère célibataire est forcément aidée plus fortement. Est-ce la crise économique qui fait que l’on tente de contourner le système ? Est-ce que notre système n’est pas assez verrouillé, contrôlé pour que certains se passent le mot ?
 
Oui, il faut être solidaire car nous avons tous le droit à l’accident de parcours par contre il faut s’assurer que ceux qui chercher à abuser du système soient dans l’incapacité de le faire ou bien qu’ils soient rattrapés rapidement par la patrouille !
Retour à l'accueil