seau-perce.jpgAujourd’hui se déroule un sommet social réunissant les organisations syndicales et les acteurs gouvernementaux. Si l’emploi est la priorité des Français et doit être celle du gouvernement, il est étonnant de voir que l’on met en avant ces questions à quelques semaines de l’élection présidentielle. Cela fait penser à ces maires qui lancent des travaux quelques semaines avant les élections municipales

Bien sûr, il y a une crise. Bien sûr, il faut agir mais faut-il le faire dans la précipitation, sans concertation réelle ? Si les mesures consensuelles (travail partiel, formation des chômeurs) méritent d’être étudiée rapidement, d’autres mesures lourdes doit être appréhendées avec sérieux et calme. La TVA sociale ne peut être envisagée sans un réel « grenelle de la fiscalité » sans n’être qu’une rustine.

C’est avec des rustines que la France est arrivée à être dégradée par une agence de notation. C’est avec des rustines que nous n’avons jamais pu nous pencher sérieusement sur le problème de l’emploi à corps. C’est avec des rustines que l’on ne trouve que la dépense publique pour soutenir la croissance.

Il faut tout remettre à plat même si cela prend plusieurs semaines au lieu de prendre des décisions sans réellement étudiés les impacts.

Retour à l'accueil