229970C-Double_Face_colpor.jpgQuelle triste nouvelle. Le gouvernement a choisi de diviser les Français. D’un côté, il y aurait les employés du privé, qui font des efforts et qui ont trois jours de carence pour éviter que les comptes de la sécurité sociale soient trop négatifs. De l’autre, il y aurait les fonctionnaires, employés à vie, donc sans risque de chômage, et qui, eux, n’auront plus aucun jour de carence. La décision de Maryse Lebranchu revient à créer cette scission.

 

L’économie réalisée par le jour de carence pour les finances publiques ne serait « que de 60 millions » donc « insignifiante » d’après la ministre. En période de rigueur, d’austérité, quel gouvernement sérieux peut se passer d’économies. Mais rassurons tous les Français, ils payeront forcément.

 

Bien sûr, il s’agit d’une demande des syndicats, bien  sûr les fonctionnaires sont satisfaits de cette annonce (tout comme le seraient les employés du privé si on leur supprimait un jour de carence) mais comment ne pas voir un geste électoraliste totalement déconnecté des besoins de notre pays. Lorsque nous connaissons des difficultés, il serait normal que nous fassions tous des efforts. Là, le gouvernement envoie un véritable mauvais message.

 

Avant que l’on m’attaque en prétextant que je n’aime pas les fonctionnaires, je tiens à juste à dire que je suis fonctionnaire.

Retour à l'accueil