2012.jpgArnaud Montebourg vient de lancer un pavé dans la mare socialiste. Il souhaite que le PS n’investisse que des candidats de moins de 67 ans. Si sur le fond, je suis d’accord pour dire qu’il faut rajeunir les assemblées, le critère de l’âge ne me semble pas opportun. La France est diverse et il y a de plus en plus de personnes ayant plus de 67 ans et étant en pleine forme.

Sans vouloir jouer sur l’âge, on peut tout de même permettre un renouvellement des générations. Il suffirait par exemple de limiter le nombre de mandats consécutifs à deux. Cela insufflerait une énergie nouvelle aux palais Bourbon et du Luxembourg. On peut aussi imaginer cela pour les élus exécutifs. Cela éviterait que des maires de 2011 agissent encore comme en 1980. Un renouvellement ne peut pas faire de mal, bien au contraire.

De plus, nous ne verrions plus des élus s’accrocher à des postes comme des moules à des rochers et ainsi nous ne pourrions plus suspecter qu’un élu agit lors de son deuxième mandat de manière électoraliste. Arnaud Montebourg aurait pu proposer cela mais comme il finit son troisième mandat de député, c’est compliqué… encore qu’il est l’un des chantres du non-cumul des mandats mais depuis 2008 il est président du conseiller général de Saône-et-Loire et député.

Mais bon, une contradiction de plus ou de moins…

Retour à l'accueil