baillon.jpgIl est fréquent de voir qu’un gouvernement, qui se sent en difficulté, essaie de changer les règles du jeu des élections à suivre. Lorsque l’on voit toutes élections dont les socialistes veulent changer les règles, on peut se dire qu’ils sont inquiets voire très inquiets. Il faut dire que l’on ne peut pas dire que les Français sont enchantés par les premiers résultats de François Hollande. Entre reculades (les 3% de déficit, le non-cumul des mandats, le droit de vote des étrangers aux élections municipales, nationalisation, etc…) et défaites (sur le front de la relance, sur le front du chômage, la loi sur les 75% etc…), il y a de quoi déplaire à la gauche et à la droite.

 

Faisons le point :

-          Elections municipales : le PS veut faire voter les étrangers qui ont plus de 5 ans de résidence (ce qui ne se fera pas).

-          Elections européennes : le PS veut supprimer les circonscriptions pour en faire un scrutin national.

-          Elections territoriales : le PS a supprimé cette élection et a recréé une élection régionale et invente une élection départementale

-          Elections départementales : le PS veut changer les règles en supprimant la moitié des cantons et en faisant élire des couples (hétérosexuels) ainsi que des suppléants (des mêmes sexes que les titulaires).

-          Elections sénatoriales : en voulant décaler de 2014 à 2015 les élections régionales et cantonales (ou départementales), le PS influe sur le corps électoral qui sera amené à voter pour le renouvellement des sénateurs. L’élection aura lieu en septembre 2014. En effet, le PS qui gère quasiment toutes les régions et une majorité des départements souhaite garder ces élus pour ne pas perdre trop de postes de sénateurs.

-          Elections législatives : en voulant baisser le nombre de député et en voulant introduire une dose de proportionnelle, le gouvernement prépare un redécoupage des circonscriptions.

 

Toutes les élections sont concernées. C’est surprenant, non ? C’est triste de voir à quel point le gouvernement cherche à se maintenir en place non pas par ces résultats mais par des tripatouillages électoraux.

Retour à l'accueil