plume.gif Lorsque nous rencontrons des difficultés, nous avons deux solutions:  soit la politique de l’autruche soit nous retroussons nos manches et nous les affrontons. La montée des extrêmes est une conséquence et un signal. C’est la conséquence de deux phénomènes : les partis de gouvernement n’arrivent pas à répondre suffisamment rapidement aux besoins et les extrêmes promettent monts et merveilles à des Français désabusés. C’est le signal que la politique est malade.

 

 

Alors est-ce que le vote pour un parti extrême est le remède qu’il faut à la France ? Bien sûr, les extrêmes font des constats percutants : il manque de logements, de travail ; il y a des inégalités ; le sentiment d’insécurité augmente ; le nombre de musulmans augmente. En disant cela, on résume en quelques lignes les programmes des extrêmes. Alors certains diront : la droite a rien fait pour nous, la gauche ne fait rien pour nous. Alors pourquoi ne pas essayer les extrêmes ?

  

 Espoir d’un soir nouveau peut-être mais en grattant le vernis, que trouve-t-on ? Certains veulent quitter l’euro et l’Europe (tout en vivant du mandat de député européen) et instaurer des droits de douane. Etant donné que nous ne sommes pas un pays producteur de pétrole, je vous laisse imaginer l’explosion du prix du carburant, du chauffage. Cela entrainera une hausse des prix du transport et des charges des entreprises donc une augmentation des prix des produits vendus. Là, je ne prends que le paramètre du carburant. Je ne parle même pas des autres matières premières, des produits informatiques, des produits textiles, etc…

 

 

Les extrêmes sont aussi très forts pour critiquer les patrons comme si une entreprise ne pouvait vivre sans son directeur. Augmenter les salaires brutalement ne provoquerait qu’une hausse massive des prix et une baisse des dépenses d’investissement des collectivités. Résultat, cela ferait chuter la consommation et pousserait des entreprises à fermer. Oui, lorsque l’on touche à un paramètre d’autres bougent d’eux-mêmes.

 

 

Les musulmans sont aussi ciblés. Ils seraient fautifs parce que leur nombre augmente. Au lieu de chercher à combattre une religion (ce qui n’est pas du rôle du politique depuis plus d’un siècle) comme le proposent certains leaders extrémistes, il faut plutôt accompagner cette progression pour faire que tous ceux qui se revendiquent d’une religion, respectent la République et ses lois. Les extrêmes se nourrissent des conflits alors que la France aurait bien besoin d’être apaisée.

 

 

En réalité, le vote des extrêmes n’apporte aucune solution. Les mirages proposés sont des dangers. S’il n’y a pas de richesses, il n’y a plus rien à partager. Si la France ne trouve pas une vraie place dans l’Europe et dans le monde, alors elle sera isolée, seule et en véritable difficulté.

 

 

François Hollande a fait espérer et déçoit beaucoup alors faut-il encore croire les diseuses de bonne aventure qui promettent beaucoup et qui au final n’apportent que désolation ?

Retour à l'accueil