logo nouveau centre

 

Jean-Marie Cavada et Philippe Vigier, Porte-parole du Nouveau Centre, se félicitent qu’après de longs mois d’hésitations, le Portugal décide enfin de faire appel à l’aide financière de l’Union européenne.

 


 

Face à la grave crise financière qui touche le pays, accompagnée, depuis quelques semaines, d’une crise politique avec la démission du premier ministre portugais, Jose Socrates, le Nouveau Centre souligne l’importance et la sagesse de la décision du Portugal d’endiguer sa dette publique dans le cadre d’un programme d’ajustement budgétaire européen.

 


 

Le Portugal s’exposait effectivement à une situation périlleuse avec des taux d'emprunt à dix ans de près de 10%, des rendements obligataires supérieurs à 7 % et des notations des Agences qui s’abaissent jour après jour.

 


 

Le Nouveau Centre salue l’engagement du Président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, d’apporter une réponse rapide à la demande portugaise. Cette aide qui sera versée à Lisbonne par le Fonds européen de stabilité financière et le Fonds monétaire international devrait atteindre 80 milliards d’euros sur trois ans. En contrepartie, le Portugal s’engagera à un durcissement de la discipline de sa politique budgétaire nationale.

 


 

Le Nouveau Centre souligne la nécessité de ce prêt qui apparaît aujourd’hui comme le seul moyen de limiter la contagion de la crise aux autres pays membres de l’Union européenne, tels l’Espagne.

 


 

L’Union européenne doit tirer les leçons de cette crise financière sans précédent en s’appuyant définitivement sur une Europe fédérale dotée d’une réelle gouvernance économique que le Nouveau Centre appelle de ses vœux.

 

 

Retour à l'accueil