logo nouveau centre

Yvan LACHAUD, Président du groupe Nouveau Centre à l’Assemblée nationale, salue la ferme volonté de réduction de notre dette et de nos déficits publics, annoncée ce jour par le Premier ministre, et réclamée de façon récurrente par le Groupe Nouveau Centre depuis 2007 par la voix de ses commissaires aux finances Charles de COURSON, député de la Marne et Vice-président de la commission des finances, Nicolas PERRUCHOT, député du Loir-et-Cher et Philippe VIGIER, député de l’Eure-et-Loir. Aujourd’hui, il n’est pas trop tard pour que des mesures justes, efficaces et pérennes soient adoptées dans les plus brefs délais pour rétablir nos comptes publics. 


En révisant ses prévisions de croissance à 1,75% pour les années 2011 et 2012, le gouvernement se rapproche de fait de l’analyse économique des centristes. Dès la présentation du projet de loi de finances, nous avions retenu une prévision de croissance de 1,5% à 1,6% pour 2011, en proposant que toute entrée fiscale résultant d’une croissance meilleure soit entièrement consacrée à la réduction des déficits.

 

Après un été de tourmente financière, le plan du gouvernement pour réduire notre dette était très attendu. Tenir un discours de vérité dans les moments difficiles, est notre atout le plus fort pour préserver la note AAA accordée par les agences de notation à notre pays. L’urgence pour les mois à venir est d’éviter à tout prix une dégradation de cette note qui  alourdirait notre dette en pénalisant avant tout les Français les plus modestes et les générations futures.

 

Au moment où l’Europe affirme à l’initiative de la France et de l’Allemagne sa volonté de revenir à une gestion saine des finances de chaque Etat, il est indispensable que la France soit exemplaire en la matière.

 

Dans le cadre du prochain projet de loi de finances rectificative, le Groupe Nouveau Centre sera un partenaire particulièrement exigeant sur la nécessité de réduire les niches fiscales et sociales dont l’utilité n’est plus avérée. L’annonce du Premier ministre d’un coup de rabot supplémentaire de 10% sur ces niches est à saluer, et devra être maintenu pour les trois prochaines années.  Le Groupe Nouveau Centre sera également fer de lance pour l’harmonisation de  la fiscalité sur les revenus du travail et les revenus du patrimoine. Les efforts doivent être portés par tous à juste proportion des revenus de chacun : il n’est en effet plus supportable que les revenus de l’effort soient davantage taxés que les revenus du capital.

Retour à l'accueil